Acheter un viager : avantages et inconvénients

Les avantages de l’achat

Accéder plus facilement à la propriété

  • Le paiement de la rente est progressif, le règlement de son montant est étalé dans le temps.
  • On peut choisir un bien avec une rente et un bouquet adapté à ses revenus.
  • On peut acquérir un bien qu’on ne pourrait s’offrir autrement.
  • L’emprunt bancaire n’est pas obligatoire.

Faire un investissement moins coûteux

  • On développe son patrimoine immobilier, le plus souvent à prix réduit.
  • L’aléa de la longévité du vendeur peut s’avérer profitable financièrement.
  • Contrairement à un crédit, il n’y a aucun intérêt à payer sur la somme à verser au vendeur.
  • On peut revendre le bien en faisant la plupart du temps une plus-value.
  • Le viager peut être une sorte d’épargne pour l’avenir de la famille.
  • Les investissements immobiliers ont souvent une bonne fiabilité.
  • Le viager est un placement avec une meilleure visibilité que les produits financiers.
  • Les frais d’acte notarié sont calculés sur la valeur du bien après abattement.

Faciliter l’avenir de tous

  • Un viager peut être un investissement pour subvenir à ses besoins durant sa retraite.
  • Le viager peut permettre d’éviter des successions difficiles.
  • On contribue au bien-être des seniors qui peuvent occupé le viager, en leur permettant de mieux profiter de leur retraite, de financer leurs projets ou encore d’aider leurs proches.

Acheter un viager libre : les avantages supplémentaires

  • On a la jouissance totale du bien immobilier dès la signature du contrat de vente viagère.
  • On peut louer le bien et ainsi compenser le coût de la rente grâce au loyer.
  • Il est possible de revendre ou de céder le bien à n’importe quel moment.

Acheter un viager occupé : les avantages supplémentaires

  • La rente et l’éventuel bouquet d’un viager occupé sont moins élevés que ceux d’un viager libre.
  • Il est bien plus facile de trouver un viager occupé qu’un viager libre.
  • Le prix du bien immobilier est particulièrement réduit en viager occupé.
  • On évite les soucis de gestion locative.
  • On a moins de frais à sa charge si le logement est occupé.
  • C’est à l’occupant d’entretenir correctement les lieux.
  • L’acheteur ne déclare à l’IFI que la valeur en nue-propriété du bien.
  • Les frais de notaire sont réduits, car ils sont calculés sur la valeur occupée du bien.

Les inconvénients de l’achat

Acheter tout type de viager : les inconvénients

  • Si la longévité du vendeur dépasse les statistiques d’espérance de vie, il faut continuer à lui verser la rente et le viager peut devenir une mauvaise affaire pour l’acheteur.
  • Un viager est sensible à l’évolution du prix de l’immobilier, ce qui peut être embêtant en cas de dépréciation de la zone où se situe le bien, surtout si l’achat visait uniquement la plus-value.
  • En théorie, le prix de vente d’un viager est librement fixé entre les parties, mais c’est en fait bien souvent le vendeur qui fixe ses conditions, car il est l’offre et l’acheteur la demande.
  • Les frais d’actes notariés et d’enregistrement sont à la charge de l’acheteur.
  • Il faut disposer de suffisamment de liquidités pour payer la rente sur la durée, d’autant que les banques ont du mal à faire crédit pour un viager.
  • En cas de non-paiement de la rente, le vendeur peut faire annuler la vente et récupérer son bien en conservant les versements qu’il a reçus de l’acheteur.

Acheter un viager libre : les inconvénients supplémentaires

  • Le bouquet et la rente d’un viager libre sont plus élevés que ceux d’un viager occupé.
  • Il y a peu de viagers libres sur le marché et beaucoup de demandeurs.
  • La plupart des biens en viager libre ont de petites surfaces.
  • L’acheteur doit déclarer la valeur du bien en pleine propriété à l’IFI.
  • L’acheteur doit payer l’ensemble des taxes et des charges qui concernent sa pleine propriété.
  • Les frais de notaire sont calculés sur la valeur vénale du bien, comme une vente classique.

Acheter un viager occupé : les inconvénients supplémentaires

  • L’acheteur ne peut pas jouir de son bien tant qu’il est occupé.
  • L’acheteur doit payer les grands travaux et la taxe foncière, sauf clause contraire.

Conseils pour acheter un viager

  • Il faut bien se renseigner et solliciter les conseils d’un expert ou d’un notaire dans l’idéal, pour pouvoir acheter en viager dans les meilleures conditions.
  • Comme le paiement de la rente est divisé en différents versements, il faut faire attention que le prix hypothétique du viager ne soit pas surestimé.
  • Contrairement à ce que l’on peut croire, il peut être plus avantageux d’acheter un viager occupé par de jeunes séniors, car la décote sur le prix du bien est plus importante que pour une personne très âgée.